L’écrivain-journaliste et philosophe français Bernard-Henri Lévy est présenté dans une vidéo comme un "espion français" et un soutien des djihadistes au Mali. Après les vérifications, les images contenues dans cette vidéo ont été sorties de leur contexte.

Une série d’accusations. « Comment la France espionne les Etats Africains ? NB : Bernard-Henri Levy un vrai espion français ». Ce texte accompagne une vidéo d’une durée de 2 minutes 20 secondes. Elle a été publiée le 9 septembre 2022 à 7H52 par Panafricain Big-Lion 221  sur Twitter.

  • La vidéo, un assemblage de plusieurs photos soutenu par une voix off, présente l’écrivain-journaliste et philosophe français Bernard-Henri Lévy alias BHL, comme un « espion » en Afrique et un conseiller des terroristes au Mali. Du 9 au 21 septembre, elle fait plus de 4500 vues, 108 retweets, 10 tweets cités et 298 J’aime.
  • « Ce Français, regardez-le bien. Vous l’avez-vu ? Regardez le même Français au milieu des djihadistes. Regardez le même Français avec Emmanuel Macron (président français, Ndlr). (…) C’est un espion français le plus grand, mais qui se promène partout avec le nom écrivain, ou philosophe ou journaliste », dit une voix robotique, montrant à l’aide d’une flèche bleue le Français au milieu de plusieurs personnes, dont des hommes armés.
  • « Vous l’avez-vu ? Regardez-le avec les Généraux de l’armée française. C’est lui qui fournit les armes aux djihadistes. C‘est lui qui donne toujours la position de l’armée malienne. C’est lui qui transporte l’or vers l’Europe C’est lui qui est l’espion redoutable dont on vous a parlé il y a bien longtemps », insiste la voix, montrant d’autres images de BHL entouré de certaines personnalités dont Emmanuel Macron et la philosophe hongroise Agnès Heller.
  • En commentaire à cette vidéo, Panafricain Big-Lion 221 a mis trois photos montrant Bernard Lévy avec des soldats armés dans des décors différents.
  • Plus loin, il est accusé d’utiliser différents pseudos chaque fois qu’il est dans un endroit différent. « Son nom au Mali est Pierre Marie, son nom au Niger est Michel, en Centrafrique Jean Yves, au Libéria, il s’appelait Antoine », entend-on.
  • Dans cette même vidéo, BHL est présenté comme un homme impliqué dans le trafic de drogue et le blanchiment d’argent. L’auteur de la vidéo, fait également des accusations sur la vie privée du philosophe français.
  • Une bonne partie de la vidéo est consacrée à la biographie de Bernard-Henri Levy. Le texte récité avec une célérité par la voix robotique, n’est rien d’autre que la bio du philosophe qu’on retrouve sur son compte Wikipédia. (Voir capture).
Image
Capture de la bio de BHL sur Wikipédia

 

Climat tendu entre Bamako et Paris. La vidéo est publiée dans un contexte où les relations entre la France et le Mali ne sont pas au beau fixe. Depuis fin 2021, notamment après un 2e coup D'État sous l'égide du Colonel Assimi Goïta devenu chef de la transition, la France et son partenaire n'accordent plus les violons, même en termes de lutte contre le terrorisme.

  • Bamako a demandé le départ de la Force Barkhane, Paris a accepté. Malgré le départ des forces françaises du territoire malien, la tension n’a toujours pas baissé entre les deux pays. 
  • Quelques mois près, les autorités de la transition ont accusé la France de déstabiliser le Mali. Dans ce conflit diplomatique, RFI et France 24, filiales de France Média Monde ont été interdites au Mali pour une durée indéterminée.
  • Il y a quelques semaines, des employés de l’ambassade de France ont été arrêtés à Bamako pour « espionnage » supposé.

 

Au commencement, était Romy Le Super. La vidéo qui présente Bernard-Henri Levy comme « espion français » et soutien des terroristes au Mali a été d’abord publiée en juillet 2022 par Romy Le Super, une page qui compte plus de 80 000 abonnés sur Facebook.

  • « Regarder attentivement cette vidéo 😭😭La France 🇫🇷 malmène l’Afrique c’est vraiment triste 😭😭😭 Soyons soudé pour l’avancement de notre continent 🇧🇫🇧🇫🇧🇫 », a partagé Romy Le Super, le 21 juin 2022 sur Facebook. Mais la vidéo n’existe plus parce qu’elle a été classée comme « fausses informations » par Facebook.
  • Sur cette page à l’allure panafricaniste, on trouve des posts principalement en rapport avec le Burkina Faso puis sur d’autres pays africains. Le 19 septembre, il a publié une image montrant des hélicoptères sur une flotte avec légende : « Direction Mali Force à vous ». Après les vérifications, il s’avère que c’est faux.
  • La vidéo sur BHL, publié le 9 septembre, est signée « Muhallim Infos », écrit en blanc sur un fond bleu. Des recherches ont permis de découvrir qu’il s’agit d’une page Facebook qui traite essentiellement des informations sur le Sénégal et le panafricanisme par moment.

Des images sorties de leurs contextes. Grâce aux recherches d’images inversées aves des captures d’écrans de la vidéo sur Google, Yandex et TinEye, on découvre que les photos présentant BHL entouré de terroristes supposés n’ont pas été prises au Mali.

Image
BHL discute avec le chef de l'Armée de libération du Soudan le 26 mars 2007 au Darfour Ph: DR
  • Un article publié le 13 mars 2007 sur le site espagnol El Mundo et signé par Bernard-Henri Lévy a été illustré par la première photo qui présente BHL comme un espion. Intitulé : ‘’ Ce que j’ai vu au Darfour’’, l’article publié comme un carnet de route avec la mention : ‘’URGENT : crise humanitaire’’, raconte les conditions dans lesquelles le journaliste français a trouvé certains Soudanais au Darfour.
  • Un autre article publié le 11 avril 2007 sur le site Les temps modernes du journalisme , présentant BHL comme un « journaliste de l’instantané, de tous les combats », précise que cette photo a été prise le 26 mars 2007 lors d’un reportage de BHL au Darfour. La deuxième image de la vidéo où on voit BHL entouré de plus d’une dizaine d’hommes armés le montre également des soldats de l'Armée de libération du Soudan.
  • Plusieurs autres médias ont utilisé ses images pour illustrer des articles sur BHL. Ces contenus parlent de son parcours de philosophe, reporter de guerre autant en Afrique, en Europe qu’au Moyen Orient, défendeur des droits de l’homme, réalisateur, etc.
  • Sur la troisième photo en commentaire, BHL est avec des soldats libyens du CNT à Tripoli le 16 septembre 2011 à Tripoli, capitale libyenne. Cette photo a été utilisée pour illustrer l’article intitulé, « ma fidélité au sionisme et à Israël », publié le 27 novembre 2011 par le site Identité Juive, le philosophe français parle de sa croyance en « l’universalité des Droits de l’Homme ».
  • Dans la vidéo (voir capture ci-dessos), on voit également une femme, Agnès Heller avec Macron, BHL et d’autres personnalités. Cette photo a été publiée le 9 juillet 2019 par Bernard-Henri Lévy sur Twitter en hommage à cette philosophe hongroise décédé, le même jour.
  • BHL aime les zones de guerres et de conflits et pas qu’en Afrique. Il y a quelques jours, il était en Ukraine où sévit l’invasion russe depuis février 2022.
Image
De gauche à droite, BHL, Emmanuel Macron, Agnès Heller et d'autres personnalités à l'Elysée en 2019

 LIRE AUSSI: Arrestation de 49 militaires ivoiriens au Mali : Faux ! Bamako n’a pas réagi aux propos d’Antonio Guterres

Du commerce du bois et pas de trafic d’or. La famille Lévy a été actionnaire majoritaire de Becob, une société d'importation de bois précieux africain, jusqu’à sa fermeture en mai 2000. BECOB SA était spécialisée dans le commerce de gros de bois et de produits dérivés.

Une infox réchauffée. En décembre 2021, Les Observateurs de France 24 ont vérifié cette publication et prouvé que la vidéo ne montre pas BHL conseillant des terroristes. Le Jalon, site malien l’a aussi démenti en décembre 2021. AFP Factuel a également déconstruit cette infox en juillet 2022.

 

Verdict ! Ces photos qui montrent Bernard-Henri Levy aux côtés d'hommes armés dans une vidéo n'ont pas été prises au Mali, mais plutôt au Darfour, une région du Soudan, en 2007. A l’époque, la France et le Mali entretenaient de bonnes relations.

  • En plus, en 2007, la menace terroriste n’était pas autant criarde au Mali, qu’elle l’est ces dernières années. BHL est connu comme écrivain-journaliste et philosophe français avec un intérêt particulier pour les zones de conflits et de guerre dans le monde. 
  • La société de sa famille, BECOB n’exporte pas l’or vers l’Europe et est fermée depuis plus de 20 ans.
  • Après les recherches, il n’existe pas non plus d’éléments pour soutenir que l’écrivain-journaliste français est un « espion » de l’Hexagone en Afrique, impliqué dans le trafic de l’or, de la drogue et du blanchiment d’argent.

Ton avis nous intéresse

0 commentaire

Partenaires